Institut des Sciences Humaines de Bamako( ISH )




Bienvenue sur la page de l'actualité de l'ISH


Compte rendu de la journée de réflexion pour la relance du CN-MOST Mali

Compte rendu de la journée de réflexion pour la relance du CN-MOST Mali
Période de la réunion Durée de la réunion Localisation
Début : 31 octobre 2018 Nb de jours : 01 Salle de conférence de l’ISH

Fin : 31 octobre 2018 Horaires : 09 H - 16H

Dans le cadre de la relance du Comité National du Management Of Social Transformation (MOST) au Mali, une journée de réflexion a été organisée à l’ISH le 31 octobre 2018. Ladite réunion était présidée par Madame Marema Touré Thiam, Chef de la Section Sciences Humaines et Sociales (SHS) du Bureau Régional Multisectoriel pour le Sahel de l’UNESCO de Dakar.
Etaient représentés :
- les membres du Comité National MOST (Décret n°08-365/P-RM du 26 juin 2008 portant création du comité MOST) ;
- la représentation de l’UNESCO au Mali ;
- la Commission Nationale Malienne pour l’UNESCO ;
- le forum des Humanités Africaines à titre d’invité.
Le Directeur Général de l’ISH, après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants, en particulier à Madame Marema Touré Thiam et aux anciens ministres présents, a annoncé l’ouverture des travaux. Il a ensuite donné la parole à Marema Thiam, qui a décliné l’ordre du jour. Celui-ci portait sur quatre points, à savoir :
- analyser la pertinence d’un comité MOST pour le Mali ;
- déterminer l’ancrage institutionnel approprié pour le MOST au Mali ;
- envisager une relecture du décret n°08-365/P-RM du 26 juin 2008 portant création du comité MOST ;
- faire des recommandations à travers un plan d’actions concret pour la relance du MOST.
Avant d’aborder ces différents points, deux exposés introductifs ont été faits respectivement par Moussa SOW et Marema Touré Thiam.
Exposé de Moussa SOW
M. SOW a d’abord présenté l’état de la question en retraçant l’histoire du MOST. Quelques évènements importants peuvent être retenus dans cette présentation :
- la tenue du Forum des Ministres du Développement Social des Etats de la CEDEAO des 26 et 27 janvier 2006 à Bamako ;
- la tenue du Forum des Ministres en charge de la Solidarité et du Développement Social des Etats de la CEDEAO du 25 au 26 septembre 2008 en Abidjan ;
- la tenue de la « Réunion du Groupe d’experts et des points focaux nationaux de solidarité et de développement social » de l’espace CEDEAO, en collaboration avec l’UNESCO du 28 au 29 août 2005 en Côte d’Ivoire.
M. SOW a également insisté sur la contribution notable du Mali dans la promotion du MOST. Pour terminer son intervention, il a montré que le passage en revue du processus de mise en place du MOST montre qu’il a besoin d’un ancrage institutionnel national fort, étape indispensable pour l’opérationnalité du programme à travers des sous-programmes de recherche bien ciblés et dotés de budgets conséquents.
Exposé de Marema Touré Thiam
Madame Marema Touré Thiam a d’abord placé la journée de réflexion sur le MOST dans son contexte de relance des activités. Cette action se justifie car, pour elle, le Mali a joué un rôle central dans le processus de mise en place et l’animation des comités MOST en Afrique. Ellea noté qu’elle avait effectué plusieurs missions où elle a pris les contacts nécessaires pour la préparation de cette journée importante pour la redynamisationdu CN-MOST Mali, qui souffre surtout de la complexité et de l’instabilité des institutions liés aux changements incessants des gouvernements.
Madame Marema Touré Thiam a ensuite fait deux présentations sur le MOST. La première a concerné : le cadre général, la description, les piliers, les thèmes développés et les outils du MOST. Quant à la deuxième, elle avait trait à la description, aux principes directeurs et aux modalités de mise en place et de gestion d’un CN-MOST.
Observations des participants
A la suite des interventions de Moussa SOW et de Madame Marema Touré Thiam les participants à la réunion ont apporté des contributions sur les points suivants :
- la nécessité de créer un véritable dialogue entre les scientifiques et les politiques ;
- l’insuffisance du financement de la recherche ;
- à l’instabilité institutionnelle et la problématique de la stabilisation du CN-MOST ;
- à l’insuffisance de volonté politique pour financer la recherche ;
- à l’insuffisance de réflexion sur les grandes questions contemporaines de la société : religion, société, fondamentalisme, etc;
- au fait que le décret n°08-365/P-RM du 26 juin 2008est muet sur le financement des activités du MOST ;
- aux activités menées par le CN-MOST Mali depuis sa création ;
- aux études réalisées par le passé par l’ISH, en particulier sur les jeunes et le code de mariage et de la famille ;
- etc.
A ces préoccupations, des éclaircissements ont été donnés par les exposants. Ensuite les participants se sont prononcés sur les différentes questions posées à l’ordre du jour.
La pertinence d’un comité MOST pour le Mali
A la lumière des débats, l’unanimité a été faite autour de la pertinence du CN- MOST pour le Mali. Ceci au regard des besoins et nécessités de recherche dans le pays et à l’engagement de Madame le Ministre chargée de la Recherche.
L’ancrage institutionnel approprié pour le MOST au Mali
Les participants ont proposés que le ministère chargé de la recherche soit l’ancrage institutionnel approprié pour le CN-MOST Mali. En effet ils ont jugé nécessaire que l’ISH continue d’assurer la Présidence. Cependant, compte tenu des nouvelles dispositions de l’UNESCO, la Commission Nationale devra jouer un rôle de plus en plus important dans la coordination des CN-MOST. A cet effet, il est proposé, dans le cadre de la relecture du décret, la disposition juridique de deux vices présidences en plus de la présidence de l’ISH, à savoir celles respectives de la Commission Nationale de l’Unesco et de l’ISESCO et de la Direction Nationale de la Solidarité.
La relecture du décret n°08-365/P-RM du 26 juin 2008
Les participants ont noté que la relecture du décret risque d’être longue. A cet effet, il a été admis de faire prendre rapidement un Arrêté ministériel pour le décret existant. Cet Arrêté fixera la liste nominative des membres du CN-MOST dont la première activité sera la relecture dudit décret.
Le plan d’actions pour la relance du MOST
Les participants ont retenu un certains nombre d’activités sur les court et moyen termes.
1. Une délégation issue du groupe de réflexion rencontrera le ministre de l’Education Nationale le jeudi 01 novembre 2018 pour lui rendre compte ; ce travail devra être continu et élargie par la suite à tous les autres ministres pouvant être concernés par la question, en particulier le ministre de l’Innovation et de la Recherche Scientifique ;
2. Une réunion sera organisée par l’ISH et la CNMU avant le 15 novembre pour cibler les institutions et les personnes ressources qui seront nommés membres du CN-MOST par l’Arrêté ;
3. L’ISH, jouant le rôle de Secrétariat du CN-MOST, soumettra un projet de correspondance à l’endroit des institutions citées dans le décret aux fins de désignation de leur représentant dans le CN-MOST ;
4. Un groupe rencontrera le ministre l’Innovation et de la Recherche Scientifique pour lui rendre compte ;
5. Sur la base du Compte Rendu de la réunion de la journée de réflexion et des interventions de Madame Marena Touré Thiam, l’ISH élaborera une note conceptuelle ;
6. Le Compte Rendu de la réunion de la journée de réflexion sera rédigé par Baba COULIBALY et Yacouba KEBE.
7. Hawa Traoré de l’UNESCO créera, à partir de la liste de présence, un mailing groupe où le Compte Rendu de la réunion sera partagé. Par le même biais, elle mettra à la disposition des participants l’ensemble des présentations et la Note du Directeur Général de l’ISH avant le lundi 05 novembre 2018 ;
8. L’ISH élaborera un projet de recherche sur les problématiques de la jeunesse. Ce projet sera soutenu par l’ensemble des parties prenantes, en particulier par Marema Touré Thiam pour rechercher un financement au compte du CN-MOST.


Secrétaire de séance



Dr Baba Coulibaly

12/11/2018